Y a t-il encore une boussole sur la planète terre?

Lorsque l'on regarde les événements de ces quelques dernières années, il semble que l'homme ait perdu tout ses repères: financiers, économiques, climatiques, alimentaires, sociétale, sécuritaires, familiaux, sanitaire...Il court après le temps, les événements, sans jamais les anticiper, les maitriser.

Cette impression et réalité sont sans aucun doute dues au côté éphémère de l’actualité, une nouvelle, bonne ou mauvaise, chasse l’autre dans les secondes qui viennent. « Le temps long est comme effacé », la réflexion n’a plus de place ; l’homme vie dans un univers où l’hyperactivité est permanente, le changement incessant.

Juste quelques exemples : - la crise financière mondiale en 2008 a à peine permis un éventuel changement des règles que la crise de l’euro est arrivée déstabilisant de nouveau le système financier mondial.

- la grippe H1N1, a mobilisé les politiques, les médias, les autorités sanitaires pendant des mois puis a « disparu » avant même que l’on sache vraiment ce qui s’est passé. L’ "homo terrestre" est resté sur ses interrogations et n’a pu que voir passer le virus.

- Il ya quelques mois le monde entier s’est penché sur Haïti et aujourd’hui ?...on est passé à la marée noire aux USA, au volcan Islandais…. La nature que l’homme avait semblé pouvoir dominer reprend le dessus ou plutôt suis son cours et plonge une partie de la planète dans une « dépression » dont elle ne sait pas comment sortir et en s’activant par des décisions parfois irrationnelles, hâtives et sans vraiment de coordination.

L’on pourrait multiplier les exemples. Y a t-il encore un Nord et un Sud?

A l’heure de You tube, Twitter et autres moyens techniques qui nous informent sur « tout et sur rien » à la seconde, quel tempo nous dirige, nous oriente et vers où courrons nous ?

Ne serait-il pas nécessaire de reprendre le temps de la réflexion, de se recentrer sur quelques valeurs, de retrouver une éthique qui nous permettent de vivre ensemble et de se rappeler que le terrien, même s’il a une facilité d’adaptation immense, a des limites.

Le « Connais-toi toi-même » de Socrate et « Qui veut faire l’ange fait la bête » de Pascal restent toujours valables.

D’où venons- nous, où allons nous et à quelle vitesse ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet