"Je suis Charlie" et ensuite?

Après l'émotion de ces actes de guerre et cette marche républicaine et « unitaire » à la mémoire des victimes – mais d'où plus de 6 millions d'électeurs ont failli être évincé, à laquelle plusieurs amis de Charlie Hebdo n'ont pas voulu participer car ils pensaient que ce n'était pas la bonne réponse, à laquelle les « blâmeurs » du journal lors de la parution des dessins du prophète ont participé pour se donner bonne conscience et à laquelle un grand nombre de citoyens tout en étant choqués par ce qui est arrivé ont préféré rester chez eux - il est temps de réfléchir au pourquoi de ces meurtres.

En mais 68 « il était interdit d'interdire » mais aujourd'hui en France il est interdit de dire un certain nombre de vérités et même pour certaine presse ou journaliste de s'exprimer : la couverture du Point en est-elle une nouvelle illustration ? Tout le monde ne peut pas être d'accord sur tout mais alors doit-on tuer pour cela ?

L'islam est une religion de paix et « nous n'avons rien à voir avec tout cela » affirment les musulmans de France. Sans aucun doute mais ce n'est pas uniquement la France qui est visée, après le 11 septembre, Boston, Toronto, Sydney , Londres, maintenant Paris. Et demain qui ? N'oublions pas non plus les journalistes décapités et notre compatriote en Algérie.

Tuer 12 personnes dans l'immeuble de Charlie Hebdo dont deux policiers et des personnes là par hasard, assassiner de sang froid une policière, tuer 4 personnes dans un supermarché casher, ce ne sont pas des actes contre la liberté d'expression, mais contre la Société.

Arrêtons de nous cacher la face, Daech, Alquaida et consorts en veulent à l'occident, à ses « non valeurs » et aux mécréants puisque « tuer » permet de gagner le paradis. La théorie des « loups solitaires » ou des détraqués permet de se voiler la face.

En parlant de laicité, certains beaux esprits s'élèvent contre les intégristes des religions pour se donner bonne conscience, mais sauf erreur, la religion chrétienne n'appelle pas au meurtre ; sans doute il y a 1000 ans lors des croisades mais aujourd'hui ce ne sont plus des chrétiens qui égorgent, tuent , décapitent chez eux ou à l'étranger, mais bien des islamistes au nom d'Allah.

Il n'est en aucun cas question d' assimiler les musulmans à ces fanatiques mais plutôt de se poser la question de la réponse de l'occident à ce phénomène moderne et récent d'une volonté d'imposer la charia à la fois à l'extérieur de leur « Califat » et même chez eux : n'oublions pas le Pakistan, l'Inde, le Nigeria, le Yémen.... La place de la femme dans la société, l'éducation des filles sont aussi autant d'atteinte à la liberté dans ces pays..

Démocratie et islam sont ils compatibles ? Y a t-il une réponse et qui l'a ? Comment l'occident peut-il exister dans le conflit entre chiites/sunnites/salafistes ? Quel rôle actif les musulmans modérés peuvent-ils jouer dans cette guerre ? Autant de questions auxquelles il va falloir répondre .

Il est aussi important et indispensable de se poser la question du double jeu de certains pays du Moyen-Orient vis à vis de ces terroristes ; l'hypocrisie n'est plus permis de la part de l'Occident. N'oublions pas non plus que les guerres d'Irak, d'Afghanistan, le conflit Israélo-palestinien sont des causes, mêmes inacceptables » de ce terrorisme. Le pétrole a engendré trop d’hypocrisie et de morts.

Aujourd'hui l'on assiste à des faits dont il faut tirer toutes les conséquences ; peut-être faudrait il d'abord répondre à la guerre par les moyens de la guerre : techniques, humains, législatifs, informatiques….

Il devient également urgent que l'Europe, si timide pour soutenir l'armée française au Mali et en Centre Afrique, la Russie, les USA s'ils arrivent a définir une vraie politique étrangère et tous les pays qui sont concernés, se coordonnent comme ils ont très bien su le faire dans d'autres périodes pour arrêter ces massacres, ces atteintes à la vie. Il est temps d'arrêter un certain « angelisme » liberticide ; en 3 jours il y aura eu le double de mort en France qu'au Mali !

Il est aussi important que les États se mobilisent pour éviter que ces jeunes djihadistes rejoignent ces lieux de guerre et reviennent ensuite chez eux. Les causes sont connues : déstructuration familiale, chômage, gethoisation, prêches dans certaines mosquées, non assimilation, prisons, rejet des principes de la République ...Arrêtons de se voiler la face et de ne pas voir les vrais problèmes. La laicité d'autre part ne se négocie pas et nous payons des décénies d'atternoiement en matière d'autorité. Nous ne sommes plus dans une logique droite/gauche mais dans une logique de guerre car des attentats contre des valeurs occidentales, il y en aura encore pour ne pas dire de plus en plus si nous ne réagissons pas !

Souhaitons enfin que ces drames ne soient pas récupérés par les politiques, que la haine et la vengence ne viennent pas endeuiller encore notre pays.

Je suis surtout « la Liberté, l'Egalité, la Fraternité », je suis Français!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet